La série documentaire

Parce que le travail de l’historien et de l’historienne est aussi de transmettre à un large public le fruit de ses découvertes, l’équipe GRAPH-EAST a été suivie sur le terrain par deux vidéastes, Stéphane Kowalczyk et Philippe Kern, lors de la mission en Chypre en juillet 2021. La série documentaire peut être visionnée sur la chaîne YouTube du projet, n’hésitez pas à vous abonner :

Emmener le spectateur sur le terrain, c’est vulgariser l’histoire comme recherche, au moment où les hypothèses se construisent, où les expertises se confrontent, où les doutes surgissent également. C’est donc moins un résultat qui est proposé dans cette série documentaire qu’un processus : la recherche épigraphique à l’œuvre.

Au fil des épisodes et des dix jours de mission, l’équipe se construit, grâce aux compétences diverses et complémentaires de chacun, la méthodologie fait ses preuves, chaque inscription – sur pierre essentiellement – est étudiée sous toutes ses coutures, mesurée, photographiée, dessinée, transcrite… De Nicosie à Larnaca, en passant par Limassol, Kiti, Kivisili et Pyrga, les contacts avec les chercheurs locaux se nouent, les échanges avec les gardiens des clés et le clergé sur place enrichissent les perspectives. Enfin, les acteurs se livrent aussi sur leur métier, leur passion, leur rapport au travail et à la recherche, qu’on soit chercheur, doctorant, postdoc ou photographe. Bref, une petite tranche de vie du projet GRAPH-EAST qui n’en est qu’à ses débuts.

Le spectateur est lui-même invité à devenir acteur, en prenant conscience de ce patrimoine, souvent fragile comme les graffitis dans les châteaux et les églises, conservé dans de médiocres conditions par l’exposition aux intempéries, parfois en péril réel. En changeant le regard et en faisant parler les pierres inscrites, il s’agit de sensibiliser pour mieux protéger.   

Les acteurs par ordre alphabétique : Vladimir Agrigoroaei, Eva Avril, Clément Dussart, Thierry Gregor, Estelle Ingrand-Varenne, Savvas Mavromatidis, Maria Villano.  

Et la voix et l’œil derrière les images :  Philippe Kern et Stéphane Kowalczyk.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.