GRAPH-EAST en Ethiopie

Une RENCONTRE INTER-UMIFRE à Lalibela

Le projet Graph-East a été présenté lors d’une rencontre inter-UMIFRE entre le Centre de recherche français à Jérusalem (CRFJ) et le Centre français des études éthiopiennes (CFEE), à Lalibela en juin 2023.

La rencontre a débuté le samedi 3 juin avec l’inauguration de l’exposition “Lalibela Carving the faith”, au Centre culturel de Lalibela, suivie le lendemain de la visite du site. Onze églises médiévales monolithiques ont été creusées dans la roche volcanique. Leur construction est attribuée au roi Lalibela qui, au XIIe siècle, entreprit de construire une « Nouvelle Jérusalem » après que les conquêtes  musulmanes eurent mis un terme aux pèlerinages chrétiens en Terre Sainte. 

L’exposition fait partie d’un projet lancé en 2021 sous le nom “Sustainable Lalibela”, en faveur de la préservation du patrimoine en Ethiopie, avec le soutien financier de l’Agence Française de Développement et de la Fondation ALIPH.  Ce projet comporte cinq composantes : -Une campagne de restauration d’urgence des églises pour sécuriser les zones les plus instables et fragiles ; -  La restauration et conservation préventive des peintures, sculptures et manuscrits de Lalibela ; -  Un programme complet de formation aux métiers du patrimoine ; -Des fouilles archéologiques, dont les découvertes seront révélées dans un parcours touristique sur l’histoire du site et de la région ; -  La mise en place d’un centre de ressources numériques sur le patrimoine éthiopien.

Les lundi 5 et mardi 6 juin, quatre tables rondes consacrées aux relations entre le Levant-Sud (Israël, Palestine, Jérusalem) et la Corne de l’Afrique (Éthiopie, Djibouti, Somaliland, Somalie, Érythrée), suivant les 4 axes structurants des laboratoires (archéologie, histoire, mondes contemporains, expériences et gestions de la recherche), ont permis de faire dialoguer les chercheurs des deux terrains, de faire partager leurs parcours, les enjeux de leurs recherches, leurs méthodes et leurs résultats.

Pour Graph-East, ce fut l’occasion de présenter “la gravure sur pierre dans l’Orient latin: techniques, outils et artisans”, et de partager les questions générales du projet, à savoir : Quel était le mode opératoire pour graver ? Les techniques et les outils de la taille de pierre et de la gravure étaient-ils les mêmes dans l’Orient latin et dans l’Occident ? Qui étaient les artisans/artistes ? Peut-on discerner des ateliers ? Et une division du travail entre artisans spécialisés ? Peut-on trouver des sources iconographiques, diplomatiques ou narratives en Méditerranée orientale ? Comment ces inscriptions lapidaires ont-elles été conservées et transmises ? Ces interrogations et la méthodologie développée rejoignaient particulièrement les réflexions de Sylvain Bauvais sur l’économie du fer pendant la période franque, ou encore Antoine Garric, tailleur de pierre et photogrammètre, qui participe aux travaux de restauration, de conservation et de mise en valeur des églises rupestres du site de Lalibela et d’autres sites rupestres et mégalithiques éthiopiens. 

CFEE-CRFJ Workshop Program

Une seconde rencontre aura lieu en 2024 à Jérusalem et sera consacrée aux pistes de valorisation de ces tables rondes via notamment des publications en OpenEdition.



Cite this blog post
Estelle Ingrand-Varenne (2023, July 22). GRAPH-EAST en Ethiopie. ERC GRAPH-EAST. Retrieved February 28, 2024, from https://doi.org/10.58079/5qz

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search