Appel à candidature : Vers une typographie épigraphique, projet ANRT-Titulus-GraphEast

L’Atelier national de recherche typographique (ANRT) est un lieu d’excellence où se développe une expertise particulière dans les champs du dessin de caractères typographiques et du design éditorial.

Il a porté plusieurs projets de recherche portant sur la “Typographie et humanités numériques”, afin de répondre aux nouvelles problématiques typographiques, liées à la reconnaissance, au balisage, à l’encodage et à la visualisation de vastes corpus de données textuelles, et permettre la transcription de systèmes de notation complexes.

ANRT – Catalogue 1985-2006

Cette année, un nouveau programme est lancé : “Titulus. Typographie et épigraphie médiévale”.

L’équipe d’épigraphie du CESCM de Poitiers développe depuis 2016 le projet TITULUS, volet numérique du Corpus des inscriptions de la France médiévale. L’un de ses objectifs est de proposer une édition « dynamique », avec une vision plurielle du texte grâce à divers onglets qui mettent en lumière des aspects graphiques tels que : 1) les glyphes ; 2) les jeux de lettres ; 3) les abréviations ; 4) les espaces, liés à toute une réflexion sur la ponctuation.

Pour visualiser les caractères non encodés, la base MUFI (Medieval Unicode Font Initiative) est utilisée, via la zone privée de l’Unicode. Cette option n’est plus entièrement satisfaisante, et il est temps de réfléchir à une solution typographique dédiée pour représenter les caractères inscrits, intégrable en XML-TEI, pour opérer une véritable passerelle entre l’encodage des inscriptions et l’affichage des variantes de glyphes. Le corpus étudié est celui du projet GRAPH-EAST.

L’appel à candidature pour la session 2024 est ouvert jusqu’au 23 juin 2024.

Le recrutement est international, et le nombre de places est limité à 6 (dont une pour ce projet épigraphique) . Il est ouvert à des candidat·e·s diplômé·e·s des écoles d’art en communication visuelle et en design graphique (niveau master/bac +5), ainsi qu’à des professionnel·le·s, sans limite d’âge, et quelle que soit leur nationalité. Chaque étudiant·e·s-chercheur·e·s reçoit une allocation de recherche individuelle de 4450€. La durée du cursus est de 4 semestres: 3 semestres à Nancy (d’octobre à mars) et 1 semestre de professionnalisation (de mars à septembre). Les candidat·e·s peuvent présenter un projet de recherche personnel ou s’inscrire à l’un des programmes de recherche, Titulus ou The Missing Scripts. Les langues d’échange sont le français et l’anglais.

Admission

Calendrier de la session 2024

  • Avril 2024: lancement de l’appel à candidatures.
  • 23 juin 2024: date limite de dépôt du dossier de candidature.
  • 27 juin 2024: résultats de pré-admission. La date et l’heure de l’entretien d’admission seront communiqués avec les résultats.
  • début juillet 2024: épreuve d’admission avec le jury, en visio-conférence.
  • 03 octobre 2024: rentrée

Dossier de candidature

Le candidat devra poser sa candidature avant le 23 juin 2024 à minuit. 

Le dossier de candidature comprend:

  • Un dossier retraçant l’évolution et les développements récents de sa démarche (format PDF, maximum 10 Mo); 
  • Un projet de recherche typographique : dans un texte de 3 pages maximum, le candidat doit présenter le ou les projets qu’il envisage de réaliser au sein de l’ANRT (projet personnel ou programme de recherche); 
  • Une lettre de motivation; 
  • Une fiche d’inscription, disponible à l’adresse anrt-nancy.fr/candidature
  • Un curriculum vitae détaillé; 
  • Une photocopie de la carte d’identité ou du passeport; 
  • Deux photos d’identité avec le nom du candidat; 
  • Une copie des titres ou des diplômes; 

L’ensemble des éléments ci-dessus devra être transmis par voie électronique uniquement (format PDF) sur le formulaire de candidature. 

Renseignements

candidature@anrt-nancy.fr

Épreuve d’admission

Le jury d’admission comprend : 

  • le directeur et un enseignant de l’Atelier National de Recherche Typographique (ANRT)
  • trois personnes qualifiées désignées par le Conseil d’orientation de l’ANRT. 

Lors de l’entretien, l’attention du jury se portera sur : 

  • la qualité et la maturité du travail présenté, 
  • la faculté du candidat à contextualiser et à argumenter son projet et à en proposer des perspectives de développement, 
  • la motivation et le niveau des connaissances du candidat, 
  • la capacité à aborder la typographie dans une dynamique expérimentale et/ou transversale.

Plus d’informations sur https://anrt-nancy.fr/fr/candidature 

Actualités du projet

Participation à des colloques

Janvier

Hasan Sercan Sağlam participera au colloque “L’Impero di Genova.
Dal Mar Nero all’Atlantico, la grande espansione nel Medioevo” (19-20 janvier 2024), au Palais ducal de Gênes, et présentera la communication intitulée “Pera, lo sviluppo della colonia genovese nel Basso Medioevo”

Programme : https://palazzoducale.genova.it/evento/limpero-di-genova/ 


Clément Dussart et Estelle Ingrand-Varenne présenteront une conférence intitulée “A Landscape of Signs: the Southern Façade of the Holy Sepulchre (12th-16th c.)” dans le congrès “Epigraphies of Pious Travel: A Conference on Pilgrimage and Graffiti” qui a lieu à Vienne, du 24 au 26 janvier 2024:

Programme

 

Participation à des séminaires

Février :

Clément Dussart et Estelle Ingrand-Varenne présenteront “interactions entre les écritures de différents alphabets en Orient” mercredi 7 février 2024 (10h-12h), dans le cadre du séminaire 2023-2024 de Marc Smith, “Inscriptions bizarres ? — L’épigraphie et ses marges, matériaux et formes, (in)compétence et créativité graphiques”. 

EPHE, 17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris, escalier E, 1er étage, salle Gaston-Paris (D.064)

Accessible aussi en ligne, contact : marc.smith@ephe.psl.eu

 

Mission de terrain

Mars :

Yaroslav Stadnichenko a obtenu une bourse de l’Ecole française d’Athènes et fera une mission épigraphique en Grèce, sur les inscriptions génoises et vénitiennes, au mois de mars.

 

Recrutements

Février :

Marie Evina succèdera le 1er février 2024 à Livie Candusso en tant que gestionnaire du projet.

Mars :

Délia Préteux sera en contrat de mars à mai 2024 pour faire des recherches sur la représentation typographique des inscriptions de Terre sainte par Quaresmio au XVIIe s.

Stage de Master

L’ERC GRAPH-EAST propose des stages pour des étudiants de Master, afin de découvrir l’épigraphie médiévale et d’être au cœur d’un projet de recherche international.

Missions : 

1.       Rassembler les inscriptions en alphabet latin d’une zone choisie de Méditerranée orientale (ex: Syrie, Liban) d’après la bibliographie transmise et en coordination avec les membres de l’équipe ;

2.       Faire des recherches bibliographiques supplémentaires sur ces textes épigraphiques ;

3.       Transposer sur HEURIST (base de données du projet GRAPH-EAST) les notices réalisées pour chaque inscription ; participer aux réunions régulières sur la base de données ;

4.       Participer au travail de communication/médiation du projet GRAPH-EAST avec un billet sur le blog.

Compétences à acquérir/développer :

  • Compétences en épigraphie médiévale (notamment en participant au webinaire/séminaire d’épigraphie : voir le site de la Maison de l’épigraphie pour les dates et horaires https://epimed.hypotheses.org/) ;
  • Capacité à travailler avec rigueur, organisation et autonomie ;
  • Capacité à travailler en équipe et dans un contexte interdisciplinaire et international ;
  • Maîtrise de l’anglais.

Modalité d’évaluation :

Sur le travail rendu, tout au long du stage, et en réalisant en fin de stage un article pour le carnet de recherche GRAPH-EAST (https://grapheast.hypotheses.org/ )

Calendrier :

Les stages peuvent étalés sur l’année 2023-2024 ou regroupés sur deux mois, afin d’atteindre les 280h.

Candidature : 

Si vous êtes intéressé, envoyez votre CV accompagné d’une lettre de motivation aux deux contacts suivants:

estelle.ingrand.varenne@univ-poitiers.fr et livie.candusso@univ-poitiers.fr

Pour lire un témoignage de stage, retrouvez le billet de Linda : https://grapheast.hypotheses.org/2375

Cyprus-Piacenza-Turin and a diplomat (or what can a 19th century manuscript tell us about Medieval epigraphy).

Certain research topics are able to shed a slim ray of light on the intricacies of history. This is the story of how a group of inscribed funerary slabs from the Lusignan period in Cyprus are connected to the man who played a key role on the birth of the Italian Ministry of Foreign Affairs in 1861. Also, how team work, method, intuition and a pinch of luck can lead to unexpected and satisfying results.

One may think that archives have little or nothing to do with the epigraphist’s tasks, since epigraphists spend most of their time studying inscriptions exposed to the public rather than manuscripts, but they might be actually much more closely related than what they appear at first sight. An important and relatively recent branch of philosophy has been dealing with the idea that ‘things’ and ‘objects’ embody the hubs of social relationships. Because the nature (and the actors) of these social relationships shift over time, the values and the functions represented by culturally connotated objects change as well. From this assumption, epigraphists, art historians and archaeologists – essentially all those researchers that are used to dealing with objects – have been taking a closer look to what has been poetically called ‘the cultural biography of things’. As a living being, objects get old, move, change meaning, affect and are affected by the people that over time came in contact with them.

This is why one of the goals of Graph-East project is to trace, as much as possible, the long life of medieval inscriptions in Latin characters coming from the Eastern Mediterranean, from the moment they were created to the present. 

Continue reading “Cyprus-Piacenza-Turin and a diplomat (or what can a 19th century manuscript tell us about Medieval epigraphy).”

Rhodes and the Knights Hospitaller – my internship with GRAPH-EAST

As it is rare for Master’s students to get the chance to contribute to research, I was happy to hear about the possibility to do an internship with the team of the ERC project GRAPH-EAST, which they announced during a presentation of their work to first year students of Medieval Studies in Poitiers. I was interested to learn how an international project of this scale is managed and to discover more about medieval epigraphy, a field that I had not yet explored before coming to Poitiers for my ERASMUS studies. Thus, I got in contact with Estelle Ingrand-Varenne and my internship was scheduled for five weeks in May and June 2023. It presented an instructive end to my studies in Poitiers, before returning to my home university in Heidelberg, Germany.

My work was centred around the medieval inscriptions in the Latin alphabet on Rhodes. From 1309 onwards, Rhodes was the main base of the Knights Hospitaller Order, until the island was conquered by the Ottoman Empire in 1522. Over the two centuries of their presence, the Knights left many archaeological and epigraphic traces around the town that are still visible today. My task was to register the inscriptions in the HEURIST database of the project, based on the information that I gathered from already published works.

Continue reading “Rhodes and the Knights Hospitaller – my internship with GRAPH-EAST”
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search