Appel à candidature : Vers une typographie épigraphique, projet ANRT-Titulus-GraphEast

L’Atelier national de recherche typographique (ANRT) est un lieu d’excellence où se développe une expertise particulière dans les champs du dessin de caractères typographiques et du design éditorial.

Il a porté plusieurs projets de recherche portant sur la “Typographie et humanités numériques”, afin de répondre aux nouvelles problématiques typographiques, liées à la reconnaissance, au balisage, à l’encodage et à la visualisation de vastes corpus de données textuelles, et permettre la transcription de systèmes de notation complexes.

ANRT – Catalogue 1985-2006

Cette année, un nouveau programme est lancé : “Titulus. Typographie et épigraphie médiévale”.

L’équipe d’épigraphie du CESCM de Poitiers développe depuis 2016 le projet TITULUS, volet numérique du Corpus des inscriptions de la France médiévale. L’un de ses objectifs est de proposer une édition « dynamique », avec une vision plurielle du texte grâce à divers onglets qui mettent en lumière des aspects graphiques tels que : 1) les glyphes ; 2) les jeux de lettres ; 3) les abréviations ; 4) les espaces, liés à toute une réflexion sur la ponctuation.

Pour visualiser les caractères non encodés, la base MUFI (Medieval Unicode Font Initiative) est utilisée, via la zone privée de l’Unicode. Cette option n’est plus entièrement satisfaisante, et il est temps de réfléchir à une solution typographique dédiée pour représenter les caractères inscrits, intégrable en XML-TEI, pour opérer une véritable passerelle entre l’encodage des inscriptions et l’affichage des variantes de glyphes. Le corpus étudié est celui du projet GRAPH-EAST.

L’appel à candidature pour la session 2024 est ouvert jusqu’au 23 juin 2024.

Le recrutement est international, et le nombre de places est limité à 6 (dont une pour ce projet épigraphique) . Il est ouvert à des candidat·e·s diplômé·e·s des écoles d’art en communication visuelle et en design graphique (niveau master/bac +5), ainsi qu’à des professionnel·le·s, sans limite d’âge, et quelle que soit leur nationalité. Chaque étudiant·e·s-chercheur·e·s reçoit une allocation de recherche individuelle de 4450€. La durée du cursus est de 4 semestres: 3 semestres à Nancy (d’octobre à mars) et 1 semestre de professionnalisation (de mars à septembre). Les candidat·e·s peuvent présenter un projet de recherche personnel ou s’inscrire à l’un des programmes de recherche, Titulus ou The Missing Scripts. Les langues d’échange sont le français et l’anglais.

Admission

Calendrier de la session 2024

  • Avril 2024: lancement de l’appel à candidatures.
  • 23 juin 2024: date limite de dépôt du dossier de candidature.
  • 27 juin 2024: résultats de pré-admission. La date et l’heure de l’entretien d’admission seront communiqués avec les résultats.
  • début juillet 2024: épreuve d’admission avec le jury, en visio-conférence.
  • 03 octobre 2024: rentrée

Dossier de candidature

Le candidat devra poser sa candidature avant le 23 juin 2024 à minuit. 

Le dossier de candidature comprend:

  • Un dossier retraçant l’évolution et les développements récents de sa démarche (format PDF, maximum 10 Mo); 
  • Un projet de recherche typographique : dans un texte de 3 pages maximum, le candidat doit présenter le ou les projets qu’il envisage de réaliser au sein de l’ANRT (projet personnel ou programme de recherche); 
  • Une lettre de motivation; 
  • Une fiche d’inscription, disponible à l’adresse anrt-nancy.fr/candidature
  • Un curriculum vitae détaillé; 
  • Une photocopie de la carte d’identité ou du passeport; 
  • Deux photos d’identité avec le nom du candidat; 
  • Une copie des titres ou des diplômes; 

L’ensemble des éléments ci-dessus devra être transmis par voie électronique uniquement (format PDF) sur le formulaire de candidature. 

Renseignements

candidature@anrt-nancy.fr

Épreuve d’admission

Le jury d’admission comprend : 

  • le directeur et un enseignant de l’Atelier National de Recherche Typographique (ANRT)
  • trois personnes qualifiées désignées par le Conseil d’orientation de l’ANRT. 

Lors de l’entretien, l’attention du jury se portera sur : 

  • la qualité et la maturité du travail présenté, 
  • la faculté du candidat à contextualiser et à argumenter son projet et à en proposer des perspectives de développement, 
  • la motivation et le niveau des connaissances du candidat, 
  • la capacité à aborder la typographie dans une dynamique expérimentale et/ou transversale.

Plus d’informations sur https://anrt-nancy.fr/fr/candidature 

La série documentaire

Parce que le travail de l’historien et de l’historienne est aussi de transmettre à un large public le fruit de ses découvertes, l’équipe GRAPH-EAST a été suivie sur le terrain par deux vidéastes, Stéphane Kowalczyk et Philippe Kern, lors de la mission en Chypre en juillet 2021. La série documentaire peut être visionnée sur la chaîne YouTube du projet, n’hésitez pas à vous abonner :

Emmener le spectateur sur le terrain, c’est vulgariser l’histoire comme recherche, au moment où les hypothèses se construisent, où les expertises se confrontent, où les doutes surgissent également. C’est donc moins un résultat qui est proposé dans cette série documentaire qu’un processus : la recherche épigraphique à l’œuvre.

Au fil des épisodes et des dix jours de mission, l’équipe se construit, grâce aux compétences diverses et complémentaires de chacun, la méthodologie fait ses preuves, chaque inscription – sur pierre essentiellement – est étudiée sous toutes ses coutures, mesurée, photographiée, dessinée, transcrite… De Nicosie à Larnaca, en passant par Limassol, Kiti, Kivisili et Pyrga, les contacts avec les chercheurs locaux se nouent, les échanges avec les gardiens des clés et le clergé sur place enrichissent les perspectives. Enfin, les acteurs se livrent aussi sur leur métier, leur passion, leur rapport au travail et à la recherche, qu’on soit chercheur, doctorant, postdoc ou photographe. Bref, une petite tranche de vie du projet GRAPH-EAST qui n’en est qu’à ses débuts.

Le spectateur est lui-même invité à devenir acteur, en prenant conscience de ce patrimoine, souvent fragile comme les graffitis dans les châteaux et les églises, conservé dans de médiocres conditions par l’exposition aux intempéries, parfois en péril réel. En changeant le regard et en faisant parler les pierres inscrites, il s’agit de sensibiliser pour mieux protéger.   

Les acteurs par ordre alphabétique : Vladimir Agrigoroaei, Eva Avril, Clément Dussart, Thierry Gregor, Estelle Ingrand-Varenne, Savvas Mavromatidis, Maria Villano.  

Et la voix et l’œil derrière les images :  Philippe Kern et Stéphane Kowalczyk.

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search