Actualités du projet

Participation à des colloques

Janvier

Hasan Sercan Sağlam participera au colloque “L’Impero di Genova.
Dal Mar Nero all’Atlantico, la grande espansione nel Medioevo” (19-20 janvier 2024), au Palais ducal de Gênes, et présentera la communication intitulée “Pera, lo sviluppo della colonia genovese nel Basso Medioevo”

Programme : https://palazzoducale.genova.it/evento/limpero-di-genova/ 


Clément Dussart et Estelle Ingrand-Varenne présenteront une conférence intitulée “A Landscape of Signs: the Southern Façade of the Holy Sepulchre (12th-16th c.)” dans le congrès “Epigraphies of Pious Travel: A Conference on Pilgrimage and Graffiti” qui a lieu à Vienne, du 24 au 26 janvier 2024:

Programme

 

Participation à des séminaires

Février :

Clément Dussart et Estelle Ingrand-Varenne présenteront “interactions entre les écritures de différents alphabets en Orient” mercredi 7 février 2024 (10h-12h), dans le cadre du séminaire 2023-2024 de Marc Smith, “Inscriptions bizarres ? — L’épigraphie et ses marges, matériaux et formes, (in)compétence et créativité graphiques”. 

EPHE, 17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris, escalier E, 1er étage, salle Gaston-Paris (D.064)

Accessible aussi en ligne, contact : marc.smith@ephe.psl.eu

 

Mission de terrain

Mars :

Yaroslav Stadnichenko a obtenu une bourse de l’Ecole française d’Athènes et fera une mission épigraphique en Grèce, sur les inscriptions génoises et vénitiennes, au mois de mars.

 

Recrutements

Février :

Marie Evina succèdera le 1er février 2024 à Livie Candusso en tant que gestionnaire du projet.

Mars :

Délia Préteux sera en contrat de mars à mai 2024 pour faire des recherches sur la représentation typographique des inscriptions de Terre sainte par Quaresmio au XVIIe s.

La série documentaire

Parce que le travail de l’historien et de l’historienne est aussi de transmettre à un large public le fruit de ses découvertes, l’équipe GRAPH-EAST a été suivie sur le terrain par deux vidéastes, Stéphane Kowalczyk et Philippe Kern, lors de la mission en Chypre en juillet 2021. La série documentaire peut être visionnée sur la chaîne YouTube du projet, n’hésitez pas à vous abonner :

Emmener le spectateur sur le terrain, c’est vulgariser l’histoire comme recherche, au moment où les hypothèses se construisent, où les expertises se confrontent, où les doutes surgissent également. C’est donc moins un résultat qui est proposé dans cette série documentaire qu’un processus : la recherche épigraphique à l’œuvre.

Au fil des épisodes et des dix jours de mission, l’équipe se construit, grâce aux compétences diverses et complémentaires de chacun, la méthodologie fait ses preuves, chaque inscription – sur pierre essentiellement – est étudiée sous toutes ses coutures, mesurée, photographiée, dessinée, transcrite… De Nicosie à Larnaca, en passant par Limassol, Kiti, Kivisili et Pyrga, les contacts avec les chercheurs locaux se nouent, les échanges avec les gardiens des clés et le clergé sur place enrichissent les perspectives. Enfin, les acteurs se livrent aussi sur leur métier, leur passion, leur rapport au travail et à la recherche, qu’on soit chercheur, doctorant, postdoc ou photographe. Bref, une petite tranche de vie du projet GRAPH-EAST qui n’en est qu’à ses débuts.

Le spectateur est lui-même invité à devenir acteur, en prenant conscience de ce patrimoine, souvent fragile comme les graffitis dans les châteaux et les églises, conservé dans de médiocres conditions par l’exposition aux intempéries, parfois en péril réel. En changeant le regard et en faisant parler les pierres inscrites, il s’agit de sensibiliser pour mieux protéger.   

Les acteurs par ordre alphabétique : Vladimir Agrigoroaei, Eva Avril, Clément Dussart, Thierry Gregor, Estelle Ingrand-Varenne, Savvas Mavromatidis, Maria Villano.  

Et la voix et l’œil derrière les images :  Philippe Kern et Stéphane Kowalczyk.

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search